Tous les articles par Clotilde Boust

L’UV fausse couleur pour la reconnaissance des pigments

En 2009 a été réalisé un mémoire de M2 en photographie à l’Ecole Nationale Louis Lumière sur les images UV fausses couleurs faites au groupe imagerie du C2RMF.

Pigments bleus liés à la tempera, mémoire A. Paounov ENSLL 2009, programme couleur E.Ravaud C2RMF

Ce travail est consultable sur le site de l’ENSLL:

Auteure : Anne Paounov – Directeurs de mémoire : Élisabeth Ravaud et Alain Sarlat

Téléchargement du mémoire : partie A

Résumé : L’ultraviolet fausses couleurs est une nouvelle technique d’imagerie scientifique destinée à l’identification des pigments picturaux. Elle est principalement employée pour l’étude des peintures de chevalet et présente l’avantage d’être non invasive. Elle est fondée sur la photographie d’une oeuvre exposée aux radiations ultraviolettes. L’enregistrement de l’ultraviolet réfléchi par la couche picturale pose un certain nombre de problèmes techniques. Afin que l’ultraviolet fausses couleurs devienne un outil performant dans l’expertise des oeuvres et soit utilisé en routine, la présente étude se propose de détailler et de caractériser l’ensemble des éléments constitutifs de la chaîne de prise de vues dans l’objectif de proposer un protocole de traitement de l’image adapté à la technique des fausses couleurs.

 

Cultural Heritage Imaging -CHI

Cultural Heritage Imaging -CHI, une organisation à but non lucratif américaine développe et met à disposition des outils d’imagerie pour le patrimoine. Les logiciels de construction et visualisation des images de réflectance transformées (reflectance transformation imaging RTI) sont en particulier disponibles gratuitement sur leur site, comme des méthodes de photogrammétrie ou de gestion des données.

http://culturalheritageimaging.org/About_Us/Mission/

The Sennedjem Lintel from the Phoebe A. Hearst Museum of Anthropology at the University of California, Berkeley.
RTI representation showing color information (bottom portion) and “specular enhancement” mode showing surface shape and enhanced reflectance (top portion). Source : http://culturalheritageimaging.org/IMAGES/lintel_specular_split_detail.jpg

Our Mission:
Cultural Heritage Imaging (CHI) drives development and adoption of practical digital imaging and preservation solutions for people passionate about saving humanity’s treasures today, before they are lost.

Our vision at CHI is to democratize technology, empowering people all over the world to document their own cultural heritage, helping to preserve and protect it for future generations.

The technologies and principles that guide our work are leading to new and easy-to-learn imaging techniques that can be made available and accessible to people all over the world.

By providing tools, technology, and training, CHI drives the adoption of new practices by a broad constituency, from major art museums to remote archaeological sites to fields in the natural sciences.

Fiber Optics Reflectance Spectra (FORS) of Pictorial Materials in the 270-1700 nm range

Le laboratoire  de restauration de l’Opificio delle Pietre Dure et le laboratoire de spectroscopie appliquée de l’institut de physique appliquée « Nello Carrara » ont mis en ligne les spectres de réflectance UV/VIS/IR des principaux pigments de peinture. Il faut s’inscrire et les courbes ne sont pas téléchargeables mais c’est une vraie mine d’informations pour la reconnaissance des matériaux et issu d’un travail collectif partagé.

source : http://fors.ifac.cnr.it/photo.jpg

This database presents a collection of reflectance spectra in the 270-820 nm, 350-1000 nm, and 980-1700 nm ranges acquired on several paint layer structures that were built with materials selected from those most commonly used both in the past and in the present day. The pictorial materials were painted out onto small wood panels prepared with a traditional ground of gypsum and animal glue. They were applied as pure pigment/dye or as a mixture of different pigments/dyes with different binding media. Some of these pictorial materials were also applied as transparent glazes over opaque paint layers or metal leaf.

This spectra collection focuses on providing information that permits recognition of the spectral features of several pictorial materials. The spectra may be enlarged by directly clicking on the displayed graph. To date the spectroscopic data cannot be downloaded via the spectra pages.

This database is part of the continuing collaboration between the Restoration Laboratory of the Opificio delle Pietre Dure and the Applied Spectroscopy Laboratory of the Institute of Applied Physics « Nello Carrara » of the Italian National Research Council.

http://fors.ifac.cnr.it/main.php

Identification de colorants rouges par fluorescence UV

« Identification sans prélèvements des colorants rouges : Analyse photonique des anthraquinones par imagerie et spectrométries »

Le rapport de stage de Huanchu YIN, étudiant en 3ème Année du cycle Ingénieur en optique de l’université d’Orsay Polytech Paris Sud, et qui a passé 5 mois au C2RMF, est téléchargeable ici : rapport-de-stage-huanchu-yin-diff.

Résumé : ce stage a pour but de développer le potentiel des techniques photoniques dans l’identification en situations non invasives de certaines familles de colorants.

Les études sont traditionnellement faites par les techniques moléculaires séparatives nécessitant des prélèvements (CPG ou HPLC) ou vibrationnelles (Raman traditionnel ou SERS). Les colorants présentent des fluorescences caractéristiques sous rayonnements ultraviolets justifiant les explorations par des techniques photoniques non invasives.

Durant ce stage, on utilise en parallèle trois techniques :

(1) L’imagerie spectrale (fluorescence et réflexion UV et visible) classiquement réalisée sur les œuvres du Patrimoine.

(2)  Spectrophotométrie (réflexion de la lumière dans l’UV et le visible).

(3)  Laser de fluorescence (mesure spectrale de la fluorescence à une longueur d’onde donnée).

L’idée est de caractériser la fluorescence sous UV d’échantillons d’anthraquinone et d’appliquer ces connaissances à la reconnaissance par imagerie faite au C2RMF sur la plupart des objets.

Infrarouge : défiltrer un appareil photo

Les capteurs CCD des appareils photographiques sont naturellement sensibles aux radiations infrarouge proches (780-1000 nm). Les constructeurs positionnent donc un filtre anti-IR pour que les images n’enregistrent que le visible.

Si vous souhaitez faire des images dans l’IR, vous pouvez demander à retirer ce filtre directement au constructeur si vous avez un appareil professionnel. Vous pouvez également vous adresser à la communauté de la photographie astronomique qui utilise également l’imagerie IR, en suivant leurs tutoriels pour défiltrer vous même votre appareil, un exemple ici. Enfin, et c’est le plus simple, vous pouvez acheter directement un appareil défiltré, comme chez ce vendeur spécialisé Eosforastro. 

Une fois le filtre anti IR retiré de l’appareil photo, celui ci aura besoin de filtres à positionner devant l’objectif : un anti-visible pour faire des images dans l’IR et un anti-IR  pour prendre des images classiques dans le visible. L’achat de filtres scientifiques pour le format des appareils 24×36 peut par exemple se faire chez Chsopensource.

Cite this article as: Clotilde Boust, « Infrarouge : défiltrer un appareil photo, » in Scientific imaging for cultural heritage / Images scientifiques pour le patrimoine, ISSN 2609-780X, 04/12/2016, https://copa.hypotheses.org/361.

Charte de calibrage UV

http://www.uvinnovations.com/target-uv

Une charte de calibrage photographique de la fluorescence sous UV enregistrée dans le visible est désormais disponible aux Etats-Unis chez UV innovations. Elle a été développée spécialement pour l’imagerie scientifique du patrimoine par Paul Messier, restaurateur de photographies et responsable du Lens Media Lab à l’université de Yale.

Le protocole de prise de vue tel qu’il est appliqué au C2RMF est disponible ici : http://copa.hypotheses.org/297

Target-UV™ & UV-Gray™

Target-UV™ is a calibration reference to control color and intensity of UVA induced visible fluorescence.

UV-Gray™ is used to set camera white balance using a variety of UVA radiation sources.

Both Target-UV™ and UV-Gray™ are made from stable inorganic pigments insuring accuracy and repeatability over many years of use. For more information on permanence of the Target-UV™ and UV-Gray™, see this paper.

The Target-UV™ increases the consistency and evidentiary value of UV/visible fluorescence images. This is achieved by the unique structure of the Target-UV™, which produces a neutral gray fluorescence when exposed to UVA radiation. The exact output of the fluorescence is dependent upon the radiation source used, allowing the Target-UV™ to adapt to different radiation sources. This allows for the creation and sharing of valuable data across cultural heritage institutions. These same benefits are now available for diverse fields, including forensic document examination and medical imaging.

http://www.uvinnovations.com/target-uv

Protocole de prise de vue de fluorescence UV

RAPPORT DE STAGE DE 2e ANNÉE à l’ENSLL  (M1) d’Anne Wohlgemuth (Photographie 2017)

capture-decran-2016-12-03-a-00-27-58
Protocole Fluorescence UV, Anne Wohlgemuth

Ce stage a permit de préciser le protocole de prise de vue dans le visible de phénomènes de fluorescence sous UV, en utilisant la charte d’ UV innovations (cf. billet ici).

Le mémo du protocole de prise de vue de fluorescence sous UV dans le visible appliqué au C2RMF est téléchargeable ici :protocole_charte_messier

Télécharger le rapport de stage ici : wohlgemuth_anne_2017_rapport_stage_6mo

Parthenos workshop : digital 3d objects in art and humanities

Day 2, 1st December 2016, 14h, the C2RMF imaging group will present  » Conservation of art works with 3D technologies »

PARTHENOS is pleased to announce its upcoming  Workshop on “Digital 3D objects in Art and Humanities: challenges of creation, interoperability and preservation”,  which will take place in Bordeaux (France), from Wednesday, 30th November to – Friday, 2nd December 2016.

The goal of this workshop is to review and discuss the status of 3D technologies (creation, visualisation, reuse and preservation) with a specific focus on the needs and perception of Digital Humanities professionals and how we can steer technology development to fit better the Digital Humanities requirements. The workshop will be attended by an international audience composed of both Digital Humanities scholars and technologists.

http://www.parthenos-project.eu/digital-3d-objects-in-art-and-humanities-workshop/

 

 

Colloque international – Tapisserie de Bayeux

L’invention de la Tapisserie de Bayeux : naissance, composition et style d’un chef d’oeuvre médiéval

Le 22 septembre, venez écouter « La présentation des analyses qui ont été menées sur la Tapisserie de Bayeux » par Dominique de Reyer (LMRH), Clotilde Boust (C2RMF), Isabelle Colson (C2RMF), Anne Chabas (LISA), Pauline Uring (LISA) Campagnes photographiques, environnement climatique, empoussièrement.

Une publication papier est prévue pour 2017.

http://www.bayeuxmuseum.com/colloque_international_tapisserie_de_bayeux.html

PRÉSENTATION DU COLLOQUE
Le 950e anniversaire de la bataille de Hastings est une excellente occasion pour reconsidérer la lecture de la Tapisserie de Bayeux, non d’un point de vue historique, domaine dans lequel il n’y a sans doute pas beaucoup de nouveauté à attendre, mais d’un point de vue artistique, domaine loin d’avoir été totalement exploré. Le colloque rassemble vingt-trois conférenciers qui viennent d’horizons différents ? historiens des textiles, brodeurs, plasticiens, historiens de l’art, archéologues, latinistes, ingénieurs des laboratoires de recherche des Monuments Historiques et des Musées de France ?, et de pays différents ? France, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Canada, États-Unis.

DU 22 AU 25 SEPTEMBRE 2016
Direction : Cécile Binet, Pierre Bouet, Shirley Ann Brown, Sylvette Lemagnen, François Neveux, Gale Owen-Crocker

Télécharger le programme du colloque : ICI

 

Journée sur les préalables à la restauration, Nancy

13 -14 octobre 2016, Musée des Beaux-Arts de Nancy

Avec les interventions du groupe imagerie :

– « L’imagerie scientifique pour la conservation- restauration des œuvres d’art » Clotilde Boust

– « Un petit bureau, de gros problèmes », Elsa Lambert IE radiologue et Marc-André Paulin, chef de travaux d’art, département Restauration, C2RMF

Au musée des beaux-arts de Nancy. Depuis que la restauration se pense, des contributions diverses ont permis de définir non seulement son périmètre et des protocoles, mais également une déontologie, que les organisations internationales et les professionnels s’attachent à développer et affiner dans un respect toujours plus attentif des valeurs véhiculées par l’œuvre.

http://c2rmf.fr/evenement/journees-sur-les-prealables-la-restauration