Tous les articles par Anne Maigret

Détection du Pigment bleu égyptien par photographie infra-rouge

La fluorescence du visible vers l’infra-rouge, est une technique qui permet de mettre en évidence les pigments : bleu de Han et violet de Han, ainsi que le bleu Egyptien.   C’est en réalité un de leur composant : la cuprorivaïte (CaCuSi4O10), qui a la particularité de réémettre dans l’infrarouge (910 nm)  lorsqu’elle est éclairée en rouge (610 nm).

Technique :

Cette fluorescence n’est pas visible à l’œil, pour ce faire, nous captons le résultat en infra-rouge, grâce à un appareil photo dé-filtré sensible dans l’infra-rouge et utilisé avec un filtre anti-visible (https://copa.hypotheses.org/361).
Le mode vidéo des appareils photos actuels est très pratique car il permet une vision instantané de la présence ou non des pigments.
La lampe LED émettant à 610 nm a été achetée dans un magasin de son et lumière de spectacle.

prise de vue
ledroug
LED rouge

Exemples
Nous nous intéresserons, dans nos exemples qu’au pigment bleu Egyptien.
Comme nous pouvons le voir sur ce détail, nous détectons bien mieux  le bleu Egyptien en fluorescence IR (photo de droite) qu’en visible (photo de gauche).

Détail de fluorescence infrarouge d’une statuette en terre cuite du musée du Louvre

Cette technique est très puissante car même s’il reste d’infimes particules de pigment, invisibles à l’œil, elles auront la particularité d’émettre une fluorescence.

Détail, cercueil a fond jaune, musée du Louvre

Dans cet exemple nous pouvons voir que le manque de pigment bleu Egyptien dans la partie basse est du à une restauration.

 

Sur des cercueils égyptien le résultat est toujours aussi magnifique!

Détail, cercueil a fond jaune, musée du Louvre

Détail de cercueil à fond jaune, Musée du Louvre

Pour en savoir plus sur le bleu Egyptien :
Verri, Giovanni “The spatially resolved characterization of Egyptian blue, Han blue and Han purple by photo-induced luminescence digital imaging.” Analytical and bioanalytical chemistry 394, no. 4 (June 2009):1011-1021. doi: 10.1007/s00216-009-2693-0.
– Dossier CNRS web de Sandrine Pagès-Camagna sur Les secrets des pigments bleus et verts Egyptiens.