Archives de catégorie : Fluorescence

UKIYO-E color pigments optical and chemical

Japanese pigments in Ukiyo-e  (1700-1900) could be recognized with non invasive optical images from UV to IR (reflexion and fluorescence) and chemical XRF data.

Here is the summary of the work done in C2RMF of pigments registered in imaging under visible light, UV and IR transformed in False color (https://copa.hypotheses.org/1204) and fluorescence from UV light in visible domain.  Main chemical component from XRF are also listed.

Fluorescence response from visible to visible and visible to IR will be added soon.

2020 C2RMF Clotilde Boust

 

Cite this article as: Clotilde Boust, "UKIYO-E color pigments optical and chemical," in Scientific imaging for cultural heritage / Images scientifiques pour le patrimoine, ISSN 2609-780X, 12/04/2021, https://copa.hypotheses.org/1679.

Reconnaissance du bleu égyptien par imagerie sur les objets du patrimoine

Le bleu égyptien est un pigment synthétique, très présent sur les décors, objets et pein- tures du pourtour méditerranéen du IIIe millénaire avant notre ère à environ 500 ans après J.C. Les recherches menées au Centre de Recherche et de Restauration des Mu- sées de France [CRRMF R0R0]2 ont tout d’abord permis de retrouver son procédé de fa- brication. Puis, afin de repérer rapidement le bleu égyptien sur les œuvres conservées dans les musées, une méthode d’imagerie spécifique a été mise en place. Cet article présente l’imagerie de Luminescence Infrarouge (LIR) et son application à l’étude d’objets de différents pays méditerranéens à plusieurs époques.

Télécharger l’article : Bleu_maigretetal-v24

Cet article a été écrit en hommage à notre collègue Sandrine PAGÈS Camagna.

UV-Vis Luminescence imaging techniques/ Técnicas de imagen de luminiscencia UV-Vis

Une publication de l’Universitat Politècnica de València sur l’imagerie de luminescence sous UV en Anglais et Espagnol est consultable ici:

hhttp://hdl.handle.net/10251/138517

Résumé

“Ever since its first introduction in the field of conservation, the role of UV-VIS luminescence/fluores-cence (UVL and UVf, respectively) imaging has been expanding.The unique and significant contribution of this technique for investigation of cultural heritage has led to the development of new methodol-ogies and applications. Each chapter in this volume can be read independently. While this means that some repetition may occur between the individual chapters, in particular regarding the explanation of terminology and methodology, such overlap provides interesting op-portunities for cross-comparison of both terminol-ogy and methodology. In addition, it highlights similarities and differences between different situations in the practical application”

 

 

Rapport : “Imagerie composite de fluorescences sous éclairage visible” Stage de Chloé Bernard

Chloé Bernard (École Nationale Supérieure Louis Lumière) a effectuée son stage au C2RMF sur les images composites issues de la fluorescence des matériaux du visible vers le visible et l’infrarouge. Cette imagerie spectrale vient compléter l’offre du laboratoire sur la détection des matériaux.

Le rapport est ici: RdS2_Bernard_Chloe_photo_2017-2020_t1_BD

Détection du Pigment bleu égyptien par photographie infra-rouge

La fluorescence du visible vers l’infra-rouge, est une technique qui permet de mettre en évidence les pigments : bleu de Han et violet de Han, ainsi que le bleu Egyptien.   C’est en réalité un de leur composant : la cuprorivaïte (CaCuSi4O10), qui a la particularité de réémettre dans l’infrarouge (910 nm)  lorsqu’elle est éclairée en rouge (610 nm).

Technique :

Cette fluorescence n’est pas visible à l’œil, pour ce faire, nous captons le résultat en infra-rouge, grâce à un appareil photo dé-filtré sensible dans l’infra-rouge et utilisé avec un filtre anti-visible (https://copa.hypotheses.org/361).
Le mode vidéo des appareils photos actuels est très pratique car il permet une vision instantané de la présence ou non des pigments.
La lampe LED émettant à 610 nm a été achetée dans un magasin de son et lumière de spectacle.

prise de vue

ledroug
LED rouge

Exemples
Nous nous intéresserons, dans nos exemples qu’au pigment bleu Egyptien.
Comme nous pouvons le voir sur ce détail, nous détectons bien mieux  le bleu Egyptien en fluorescence IR (photo de droite) qu’en visible (photo de gauche).

Détail de fluorescence infrarouge d’une statuette en terre cuite du musée du Louvre

Cette technique est très puissante car même s’il reste d’infimes particules de pigment, invisibles à l’œil, elles auront la particularité d’émettre une fluorescence.

Détail, cercueil a fond jaune, musée du Louvre

Dans cet exemple nous pouvons voir que le manque de pigment bleu Egyptien dans la partie basse est du à une restauration.

 

Sur des cercueils égyptien le résultat est toujours aussi magnifique!

Détail, cercueil a fond jaune, musée du Louvre

Détail de cercueil à fond jaune, Musée du Louvre

Pour en savoir plus sur le bleu Egyptien :
Verri, Giovanni “The spatially resolved characterization of Egyptian blue, Han blue and Han purple by photo-induced luminescence digital imaging.” Analytical and bioanalytical chemistry 394, no. 4 (June 2009):1011-1021. doi: 10.1007/s00216-009-2693-0.
– Dossier CNRS web de Sandrine Pagès-Camagna sur Les secrets des pigments bleus et verts Egyptiens.

Identification de colorants rouges par fluorescence UV

“Identification sans prélèvements des colorants rouges : Analyse photonique des anthraquinones par imagerie et spectrométries”

Le rapport de stage de Huanchu YIN, étudiant en 3ème Année du cycle Ingénieur en optique de l’université d’Orsay Polytech Paris Sud, et qui a passé 5 mois au C2RMF, est téléchargeable ici : rapport-de-stage-huanchu-yin-diff.

Résumé : ce stage a pour but de développer le potentiel des techniques photoniques dans l’identification en situations non invasives de certaines familles de colorants.

Les études sont traditionnellement faites par les techniques moléculaires séparatives nécessitant des prélèvements (CPG ou HPLC) ou vibrationnelles (Raman traditionnel ou SERS). Les colorants présentent des fluorescences caractéristiques sous rayonnements ultraviolets justifiant les explorations par des techniques photoniques non invasives.

Durant ce stage, on utilise en parallèle trois techniques :

(1) L’imagerie spectrale (fluorescence et réflexion UV et visible) classiquement réalisée sur les œuvres du Patrimoine.

(2)  Spectrophotométrie (réflexion de la lumière dans l’UV et le visible).

(3)  Laser de fluorescence (mesure spectrale de la fluorescence à une longueur d’onde donnée).

L’idée est de caractériser la fluorescence sous UV d’échantillons d’anthraquinone et d’appliquer ces connaissances à la reconnaissance par imagerie faite au C2RMF sur la plupart des objets.

Protocole de prise de vue de fluorescence UV

RAPPORT DE STAGE DE 2e ANNÉE à l’ENSLL  (M1) d’Anne Wohlgemuth (Photographie 2017)

capture-decran-2016-12-03-a-00-27-58
Protocole Fluorescence UV, Anne Wohlgemuth

Ce stage a permit de préciser le protocole de prise de vue dans le visible de phénomènes de fluorescence sous UV, en utilisant la charte d’ UV innovations (cf. billet ici).

Le mémo du protocole de prise de vue de fluorescence sous UV dans le visible appliqué au C2RMF est téléchargeable ici :protocole_charte_messier

Télécharger le rapport de stage ici : wohlgemuth_anne_2017_rapport_stage_6mo